Naruto Infinity Generations
Bienvenue sur Naruto Infinity Generations !

N'attendez plus et rejoignez notre belle, jeune et grandissante communauté. Faite vos choix et changez le destin du monde Shinobi !


Naruto Infinity Generations
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Examen ~ Passage Aspirant - Genin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Oonoki

Tsuchikage
Tsuchikage
avatar


Messages : 122
Date d'inscription : 08/08/2011

Statistiques Shinobi
Vitalité:
480/480  (480/480)
Chakra:
500/500  (500/500)
Experience:
0/320  (0/320)

MessageSujet: Examen ~ Passage Aspirant - Genin    Jeu 18 Aoû - 13:00

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ni-generations.forumactif.org
Kami No Ko

Konoha no Genin
Konoha no Genin
avatar


Messages : 48
Date d'inscription : 29/08/2011

Statistiques Shinobi
Vitalité:
160/160  (160/160)
Chakra:
170/170  (170/170)
Experience:
7/80  (7/80)

MessageSujet: Re: Examen ~ Passage Aspirant - Genin    Ven 2 Sep - 8:23

Examen Genin !


L'examen Genin, un grand tournant dans la vie des académiciens. Si on le réussissait, cela nous ouvrait les portes vers la voix du ninja. On avait accès aux missions, on faisait partie à part entière du village. Mais, une fois qu'on est Genin on n'a pas que des avantages. Il faut aussi savoir protéger le village et tout ses habitants. Mais pour moi ce n'était pas un problème de protéger Konoha. Comme mon père, je serais près à donner ma vie pour qu'il puisse être sauvé. L'envie de donner sa vie pour le village, de ne jamais abandonner, de tout donner sans rien en retour, ça c'est la volonté du Feu. Un jour, j'espérais l'avoir en moi. Mais ce jour n'était pas encore arrivé et je n'étais surement pas près. Pour y parvenir, je devais déjà réussir cet examen. Une fois Genin, je compte devenir encore plus fort pour obtenir la reconnaissance des autres. Aujourd'hui allait surement être un grand jour pour la plupart des aspirants ninjas. On nous avait laissé deux jours de répit, pour se reposer mais aussi pour réviser ce que l'on avait appris durant toute notre scolarité. On devait tous être à l'Académie à huit heures. Mais certains petits malins allaient profiter du faite que l'ordre de passage suivait l'alphabet pour arriver plus tard. J'aurais pu faire ça d'ailleurs, puisque mon prénom et mon nom commencent tout deux par un K mais je préférais être là-bas en temps et en heures. On sait jamais ils pouvaient peut-être commencer par la fin de l'alphabet. J'avais donc réglé mon réveil à sept heures pour ne pas être en retard et cette fois-ci je me réveillais tranquillement, sans que ma mère me jette un verre d'eau à la figure. Alors que je tentais de passer du royaume de Morphée au royaume des vivants, une sorte de "toc" vient me réveiller. Je ne savais pas encore ce que c'était mais mon réveil se mit à sonner. C'était peut-être celui-ci que j'avais entendu. Tendis que je me levais pour éteindre la sonnerie du réveil, le bruit que j'avais entendu auparavant recommença. Après avoir compris d'où cela venait, j'ouvris ma fenêtre pour voir qui s'amusait à lancer des cailloux. C'est alors qu'un sale gamin envoya sur moi un seau remplis d'eau.

« Sale gamin ! Il vaut mieux pas que je t'attrapes un jour sinon tu va en baver ! »

Pour une fois que j'étais tranquille, que ma mère ne m'avait pas réveillé brusquement il fallait que quelqu'un vienne perturber ce calme. Mais bon, ce n'est pas pour autant que j'étais décourager. Je m'étais bien préparé pour l'examen et je connaissais toute les techniques de bases il n'y avait donc aucune raison que je stresse. Pour finir ce que le jeune garçon avait commencé, je partis me laver. Je me demandais qui allait être les juges de cet examen. Les années précédentes, d'après certaines personnes, le Kage lui-même s'occupait de juger les académiciens mais d'autres parlaient de juunin. En tout cas une chose était sûre : si c'était devant l'Hokage que je devrais faire ma démonstration ce serait la parfaite occasion pour montrer de quoi je suis capable. Une fois bien propre, je mis mes bandages puis ma tenue habituelle avant de partir dans la cuisine. Mon petit-déjeuner était près mais ma mère n'était pas là. D'ailleurs elle avait laissé un mot où elle disait qu'elle avait une urgente course à faire. Dommage, j'aurais bien aimé qu'elle me souhaite bonne chance en personne et non pas écris sur un papier. Enfin, c'était l'intention qui comptait. Une fois mon bol de lait engloutit ainsi que les tartines de pain, je pris une sucette avant de sortir de chez moi. J'avais un bon quart d'heure avant d'aller à l'académie et puis de toute façon je devrais attendre que ce soit mon tour. Je fis alors un tour pour aller à la stèle des héros du village. Tout en embrassant mon collier je dis :

« Papa, regarde-moi et sois fier de moi. Aujourd'hui je vais devenir Genin, je te le promets ! »

D'ailleurs, je ne le promettais pas qu'à lui je m'étais fais une promesse à moi aussi. Je ne pouvais échouer aujourd'hui, je n'avais pas droit à l'échec. Je pris donc la direction de l'Académie. La salle d'attente était remplis et il y en avait même qui attendait leurs tours dehors. J'avais au moins deux bonnes heures avant de passer. Je me mis à l'écart des gens, accoudés à un mur. Je ne savais pas à quoi m'attendre derrière cette porte. Ceux qui avaient passé l'examen semblaient stressés lorsqu'ils sortaient de la salle. Mais ce ne serait pas mon cas. Je savais ce que j'avais à faire, et les examinateurs ou même les autres élèves auront beau me décourager je ne renoncerais jamais. Les minutes défilaient, et les noms des candidats aussi. Plus le temps passait et plus l'heure de mon passage approchait. Et justement, cela n'avait pas pour effet de me stresser mais cela me renforcer. J'étais sur de moi et j'étais impatient de passer devant les examinateurs. En revanche je me demandais bien dans quel ordre j'allais pouvoir exécuter les techniques de bases. Mais bon de toute façon l'ordre n'apportait pas grand chose, tant que je les connaissais et les maîtrisais. La porte s'ouvrit alors et un académicien, plutôt fier, sortit de la salle. C'est alors que le nom de "Kami no Ko" retentit dans le hall d'attente. C'était enfin à mon tour. Bien décidé et confiant, je rentrais dans la pièce le sourire aux lèvres. Là il y avait trois personnes, assises devant un bureau, tenant un calepin dans leur main. C'était surement les examinateurs. Ils avaient l'air plutôt sévère, leurs visages n'affichaient aucune expression.

« Ko No Kami, c'est à vous. Montrez-nous ce que vous avez appris durant votre scolarité. »

Je comptais bien leur montrer. Sans plus attendre, je me mis à malaxer mon chakra pour pouvoir le concentrer dans mes pieds. La première technique que j'allais présenter aller être le Konobori. Une fois le chakra canalise dans mes pieds, je me mis à courir vers l'arbre qu'il y avait. Je n'avais pas droit à l'erreur. Lorsque je mis mon pied sur l'arbre, je me sentis glisser. Mais je ne pouvais pas échouer comme ça, je courus donc sur l'arbre tout en étant à la verticale et une fois arrivé au sommet je fis un saut pour atterrir au dessus de l'eau. J'avais faillis couler, car le temps de modifier le chakra pour qu'il soit dans la plante de mes pieds et qu'il y est la bonne dose j'avais faillis louper ma réception. Ce n'était pas un spectacle mais il fallait que je fasse bonne impression et qu'ils voient que je sais utiliser les techniques dans n'importe quelles situations. Une fois ces deux techniques accomplies il ne me restait plus qu'à exécuter celles que j'avais appris lors de l'avant dernier cours. Composant les mudras nécessaires au Bunshin no Jutsu, je créais deux clones de moi-même. Bien que ce ne sont que des illusions, ils étaient plutôt ressemblants. Après les avoir fait disparaître dans un léger nuage de fumée, je préparais mon Henge. Je visualisais dans ma tête un des examinateurs en face de moi. Je n'avais plus qu'à relâcher mon chakra pour prendre son apparence. En tout cas j'espérais que cette fois-ci tout était bon et qu'il n'y avait aucun défaut dans la réplique que j'avais faite. Maintenant que j'avais présenté ces quatre techniques il me fallait l'aide d'un des examinateurs pour les trois autres. En effet, je ne pouvais pas m'attacher tout seul, ni me frapper tout seul ou même m'envoyer un genjutsu. Un des examinateurs, ou plutôt une puisque c'était une Kunoichi se proposa :

« On va commencer par le Kawarimi puis le Nawanuke. »

Elle sortit alors de la sacoche sur sa jambe deux shurikens qu'elle envoya à grande vitesse en ma direction. J'eus peu de temps pour concentrer mon chakra et exécuter les mudras nécessaires à la technique mais je réussis à me permuter avec un tronc d'arbre. De plus cette fois-ci je n'avais pas finis dans l'eau. L'examinatrice me lia alors les poings pour que je m'en défasse à l'aide d'une technique. C'était plutôt facile jusqu'à que je commence à voir des choses bizarres. En effet, alors que je venais de me détacher grâce à une des techniques de bases d'autres ninjas firent irruption dans la salle et se mirent à attaquer les examinateurs. Je fus plus qu'étonné, surtout lorsque je me fis poignarder. La douleur était extrême, c'était tellement réel. Mais c'était vraiment bizarre, on avait entendu personne crier auparavant. Si ces ennemis étaient réels, ils ont du tuer tout les autres élèves et on n'a entendu aucun bruits. C'était vraiment louche bien que j'avais l'impression de réellement saigner. Je tentais donc de faire abstraction de la douleur pour mieux me concentrer. Je me rappelais des conseils de M.Kazuki au sujet des Genjutsus. C'est alors que je vis des liens, comme ceux de la dernière fois. Usant de la technique appelée Kai, je fus libéré du Genjutsu que j'avais su reconnaître grâce à quelques détails. C'était d'ailleurs la dernière technique à exécuter je pouvais donc sortir de la pièce et atteindre les résultats. L'élève après moi entra alors que je partis m'assoir à l'extérieur.

Il était à présent midi et c'était l'heure des résultats. Tout le monde se précipitait à l'intérieur pour voir le tableau. Je fis de même mais il y avait trop de monde pour que je puisse voir mon nom. Je m'étais fais une promesse, mais aussi à mon père et je ne pouvais pas échouer. Si je l'avais réussi, je pourrais intégrer une équipe et faire des missions avec mes coéquipiers. C'est ici que commença mon histoire, celle de Ko no Kami.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Examen ~ Passage Aspirant - Genin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Comment bien préparer son examen du permis de conduire
» rapport écrit pour passage de dan
» stage et examen galop 7
» examen du galop 7
» Help !!! Préparation à l'examen de la ceinture jaune
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Infinity Generations :: « Hi no Kuni » :: « Konohagakure no Sato » :: ACADÉMIES SHINOBIS :: ACADÉMIE MILITAIRE-